Category Archives: Non classé

Categories Non classé

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Une entreprise, dotée d’une solide expertise qui s’améliore et se surpasse
constamment, pour vous, à taille humaine, fondée en août 2006. Portageo s’est entouré
au quotidien, et au fil des années et de son développement, de professionnels à forte
valeur ajoutée tous unis autour des mêmes valeurs d’exigence de qualité.
‘ Travaillez en indépendant avec les avantages du statut de salarié ‘
Le portage salarial est un statut et une nouvelle forme d’emploi à mi-chemin entre
entrepreneur et salarié qui permet en effet de réaliser des missions auprès de clients et
de développer une activité professionnelle indépendante, sans avoir à créer d’entreprise
et tout en conservant la couverture sociale d’un salarié classique.
Plus en détail, le Portage Salarial permet à un professionnel confirmé(vous) d’exercer
son activité en autonomie, enprospectant et fixant librement ses tarifs auprès de ses
clients. Commercialement parlant, le professionnel porté est totalement libre. Il
prospecte seul et négocie ses prestations avec les entreprises clientes intéressés par ses
compétences. Il fixe lui-même les tarifs et les modalités d’exécution de ses interventions.
Sur le plan juridique, l’entreprise de Portage Salarial gère ensuite tout l’aspect social,
fiscal et comptable de son activité et lui fourni de nombreux afin de sécuriser la
réalisation de ses missions, en accomplissant pour lui toutes les démarches
administratives liées à son activité professionnelle (déclaration à l’Urssaf, au fisc, aux
caisses de retraite, facturation de ses clients, traitement du salaire, etc). Ainsi, il
bénéficie du statut de salarié, et perçoit à ce titre une rémunération mensuelle issue du
Chiffre d’affaires facturé. De ce fait, il profite de tous les avantages sociaux de ce statut:
sécurité sociale, prévoyance cadre, retraite, indemnité chômage, mutuelle, congés payés
etc. …
’’ En portage salarial, le salarié porté est un professionnel autonome, protégé
socialement et déchargé des contraintes administratives. Il prend en charge lui-même, sa
prospection et vente de ses compétences aux entreprises clientes intéressées par ses
services en fixant seul, les tarifs et les modalités de ses interventions. ’’

Comment fonctionne le portage salarial ?

Le Portage met en place une relation entre 3 acteurs le salarié porté, (vous) l’entreprise
de portage salarial (Portageo) et l’entreprise client (votre client).

  1. Mise en place de la Mission entre le salarié porté et le client, qui peut être une
    entreprise, une administration, une collectivité locale ou une association.
    Prospection puis négociation du tarif et modalités de la mission au travers
    d’un contrat commercial de prestation de portage Salarial.
  2. Gestion de l’activité du salarié, effectuant une mission en entreprise, porté par
    la société de Portage Salarial pendant la mission. Embauche en CDD ou CDI de
    Portage Salarial puis gestion sociale, fiscale et comptable avec facturation de
    la mission.
  3. Versement d’un Salaire au salarié porté par la société de Portage Salarial.
    Après facturation de la mission auprès de l’entreprise cliente et gestion des
    éventuels frais professionnels déclarés par le Salarié Porté.
    Calcul du Salaire mensuel : Les frais de gestion de l’entreprise de Portage Salarial et
    cotisations sociales conformément au cadre légal en vigueur déduits du Chiffre d’affaire
    facturé tous les mois. Le montant du salaire versé peut atteindre plus de 60% du chiffre
    d’affaires avec restitution des frais professionnels.
    Le Portage Salarial vous permet :
    Une rémunération transparente immédiate ; Grâce à Portageo, et sans attendre le
    règlement de vos clients, votre rémunération mensuelle est traitée sur votre facturation
    du mois, vous recevez ainsi tous les mois une rémunération correspondant à 100% votre
    chiffre d’affaires mensuel HT.
    Une gamme de services complète, pensée pour vous ; Effectuez vos missions en toute
    sérénité et éliminez définitivement le risque d’impayés avec nos garanties qui couvrent
    le versement de votre salaire. Augmentez votre pouvoir d’achat, en vous prenant en
    charge vos frais tous les mois, et développez enfin votre activité.
    Un accompagnement personnalisé à chaque instant ; Bénéficiez de votre interlocuteur
    dédié, qui reste toujours à l’écoute de vos besoins et disponible pour vous conseiller et
    vous accompagne tout au long de notre collaboration: depuis l’étude de votre projet
    jusqu’à à la gestion administrative, sociale et comptable votre activité ainsi votre
    évolution professionnelle.
    Une gestion complète à coût réduit avec des frais personnalisés et dégressifs à vie,
    aussi que des récompenses à la hauteur de vos recommandations.
Categories Non classé

Portage salarial et code de travail

Aucune disposition légale sur le portage salarial n’existait avant 2008, date de
promulgation de la loi sur la modernisation du marché du travail qu’avait alors introduit
le concept dans le code du travail, à l’art. L. 1251-64. Le portage salarial étant une
relation tripartite entre un consultant, une entreprise de portage salarial et une société
cliente, est donc actuellement reconnu sur le plan légal. Le consultant est salarié durant
la durée de sa mission par la société de portage qui transforme ses honoraires en salaire
et garde une totale autonomie tout en bénéficiant des avantages du statut de salarié.

Quel est le cadre légal de ce système ?

Inscrit dans le code du travail Français par la loi n°2008-596, 25 juin 2008, portant
modernisation du marché du travail, marque la légalisation et l’introduction du portage
salarial dans le code du travail, le portage salarial est donc règlementé́ par l’ordonnance
n°2015-380 du 2 avril 2015, ratifiée par la loi n°2016-1088 (Art 85) du 8 aout 2016,
Le portage salarial est définit par l’article L.1254-1 du code du travail comme étant « un
ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une
personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime
du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. Il
garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle. ».
La mise en place de la réglementation des conditions d’exercice du portage salarial dans
le Code du travail fait suite à un accord de branche conclu le 24 juin 2010. En effet, le
législateur demandait la charge de l’organisation des relations contractuelles auprès de
la branche professionnelle. Certes, les consultants exerçants dans le cadre du portage
salarial bénéficient, désormais, d’un encadrement juridique sur les motifs du recours et
la durée de leurs missions. Les nouvelles dispositions portent à la fois sur; les procédures
du recours, la rémunération minimale d’un salarié porté et son contrat de travail.
Le code du travail définit notamment, et en toute précision, les relations entre les trois
acteurs au travers respectivement d’un contrat commercial spécifique et d’un contrat de
travail spécifique. Enfin, pour sécuriser cette nouvelle forme d’emploi, les partenaires
sociaux en accord avec le ministère du Travail, ont créé en date du 17 mars 2017 une
convention collective nationale de branche spécifique aux salariés portés. La convention
collective des salariés en portage salarial, étendue par arrêté du 28-04-2017, JO du 30-
04-2017, est entrée en application le 1er juillet 2017.

Portage Salarial et Code du Travail, 2 types de contrats :

La Société de Portage – Que prévoit le Code du travail pour le portage salarial ?
Des dispositions ont été mises en place pour encadrer le système, en vertu de
l’ordonnance n° 2015-380 du 2 avril 2015 relatif au portage salarial et de la Loi n° 2014-
1545 du 20 décembre 2014 portant sur la simplification de la vie des entreprises. Une
mesure qui a été adoptée afin d’assurer le règlement des cotisations obligatoires et de la
rémunération des salariés portés en cas de défaillance de la société porteuse ; pour ce
qui est de l’entreprise de portage, celle-ci doit au préalable effectuer une déclaration
auprès de l’autorité administrative compétente et après avoir obtenu la garantie
financière avant d’exercer son activité. Le contrat commercial avec la société cliente,
portant mention des éléments essentiels fournis par le salarié porté qui doit en recevoir
copie, doit être conclu dans un délai de 48 h après le début de la prestation du consultant porté.

Le Salarié Porté

Conformément au Code du travail sur le portage salarial, le consultant porté doit
justifier d’une expertise ou d’une qualification dans son domaine de compétence. En
plus, il doit être autonome pour trouver lui-même ses clients et conclure un accord sur
les coûts et les conditions d’exécution de ses prestations. L’accord de branche étendu
définit son salaire minimum, autrement, il doit percevoir une rémunération mensuelle
équivalente à 75 % du montant plafond établi par la Sécurité sociale pour une activité
similaire exercée à plein temps. Il peut aussi prétendre à une indemnité d’apport
d’affaires défini par l’accord de branche ou égale à 5 % de son salaire.

À retenir :

Le salarié porté doit pouvoir rechercher lui-même ses clients et convenir avec eux des
conditions d’exécution de sa prestation et de son prix (Art L.1254). L’entreprise de
portage salarial n’est pas tenue de fournir du travail au salarié porté. (Art L.1254-2) Un
«contrat de travail en portage salarial» ne peut être conclu qu’avec une «entreprise de
portage salarial» qui exerce à titre exclusif cette activité et remplit toutes les obligations
définies aux articles L.1254-24 à L.1254-31 du code du travail.
Toute «entreprise cliente» souhaitant bénéficier des prestations d’un «salarié porté» (ou
candidat au portage) doit conclure avec l’entreprise de portage salarial du salarié porté
un «contrat commercial de prestation de portage salarial». Ce contrat détaille les
éléments essentiels de la négociation intervenue directement entre le salarié porté et
l’entreprise cliente (Art L.1254-22) et comporte un certain nombre de clauses
impératives, déterminées par le Code du travail.
Le code du travail et la convention collective des salariés en portage salarial déterminent
précisément les conditions de recours à une solution de portage salarial, les activités qui
en sont exclues, les niveaux d’expérience, de qualification et de rémunération minimums requis.
Les obligations qui découlent d’une relation de portage salarial, tant pour le salarié
porté, que pour l’entreprise de portage salarial ou que pour l’entreprise cliente, sont
détaillées dans les différents chapitres de ce guide.

Categories Non classé

Comment trouver sa mission ?

Vous avez fait le choix de dire bye au salariat et de goûter aux joies de l’indépendance en
devenant travailleur indépendant, solo ou entrepreneur individuel. Le portage
salarial s’adresse à vous donc, tout en conservant les avantages du statut de salarié! Vous vous
en doutez : vous n’êtes pas le/la seule(e) à avoir choisi cette voie. Alors comment vous
différencier des indépendants qui ont les mêmes compétences que vous ?
La Démarche suivante est votre réponse, en sachant commercialiser vos compétences et vos
services mieux que personne ! En plus du démarchage, il est important que le salarié porté
détermine dans quel domaine il peut apporter une réelle expertise.

• Évaluer son expertise et déterminer sa valeur ajoutée :

Le salarié porté doit tout d’abord se poser les bonnes questions quant à son domaine d’activité
et son savoir-faire. Il a besoin de clairement identifier le ou les secteurs dans lesquels il compte
se positionner. Cela lui permettra de fidéliser ses futurs clients mais aussi de rendre son activité
pérenne. Établir une liste de ses concurrents et leurs activités est également un point à ne pas
négliger pour ensuite se démarquer face à des prospects.
Afin d’être crédible face à des clients, le salarié porté doit pouvoir légitimer son expertise,
notamment grâce à une expérience professionnelle significative. Cette dernière montrera sa
valeur ajoutée et rassurera les futurs clients. Pour accréditer davantage son savoir-faire, le
salarié porté peut créer des contenus de qualité et les partager sur son propre site web ou sur
des sites reconnus. C’est de surcroit un bon moyen pour se faire connaitre.

• Déterminer sa cible :

Selon votre domaine d’activité, interrogez-vous sur les entreprises à cibler, de façon à
orienter votre prospection vers les clients potentiellement susceptibles de vous apporter des
missions longues.
Il peut s’agir aussi bien de petites ou de grandes entreprises ; ce qui est important, c’est la
manière dont elles travaillent, certes, privilégiez des entreprises dont le métier est
caractéristique d’un cycle long (IT, Industries, Architecture, Marketing produit, etc.) Lors de la
première mise en relation, le salarié porté ne doit pas hésiter à poser des questions pour bien
connaitre les attentes de son interlocuteur. Dans le but de lui proposer des offres
personnalisées.

• Faire de la prospection :

Elle peut se faire de différentes manières : en démarchant par téléphone, en se faisant
connaitre sur les réseaux professionnels ou encore en menant une campagne d’e-mailing. Dans
tous les cas, le salarié porté doit impérativement personnaliser son offre et son discours à
chaque société qu’il contacte.

• Consulter les offres de mission :

Ca demeure facile d’accéder aux nombreuses offres de missions, grâce à internet. Les
plateformes ou les sites de freelances sont un excellent moyen d’obtenir des contacts et des
contrats. Les sites d’offres d’emploi proposent un large choix de missions.

• Faire appel à son réseau professionnel :

Il est important de réseauter pour espérer toucher votre cible et en apprendre davantage sur
cette dernière. Privilégiez les lieux où votre cible se trouve, qu’ils soient physiques ou virtuels
: afterworks, événements, salons, LinkedIn, etc.
Le bouche à oreille reste le meilleur moyen de se faire connaitre dans un monde du travail
de plus en plus concurrentiel. Déplacez-vous et échangez avec elle : questionnez-la sur les
problématiques qu’elle rencontre et montrez les solutions que vous pourriez apporter. Cette
phase vous permet d’en apprendre davantage sur votre cible, sans nécessairement devoir
rentrer dans une démarche commerciale directe.
Faites-vous connaître plus largement en créant votre site web, une page Google
MyBusiness et un profil sur les réseaux sociaux où se trouve votre cible (LinkedIn par
exemple). Puis informez votre réseau proche que vous vous lancez en indépendant (sur
Linkedin, par e-mail…). Cela peut aussi être l’occasion d’engager la conversation avec
d’anciens contacts et d’ouvrir de nouvelles portes.
Une autre méthode pour vous faire connaître : créer du contenu !

• L’Inbound marketing est aussi efficace pour trouver sa mission :

L’Inbound marketing consiste à créer du contenu permettant d’augmenter la visibilité d’un
travailleur indépendant ou d’un salarié porté qui cherche de nouvelles opportunités
professionnelles.
L’objectif ici est de réaliser des actions offrant de la visibilité au salarié porté sans que ces
actions soient adressées directement aux prospects. L’Inbound marketing permet ainsi
d’attirer d’éventuels clients vers le salarié porté. Le salarié porté n’a donc pas ici à établir le
premier contact de manière directe.

• Se positionner sur des appels d’offres :

Les appels d’offres mettent en concurrence plusieurs consultants sur un projet. Pour
espérer décrocher la mission, le salarié porté doit proposer l’offre la plus intéressante. Cela
peut paraître évident, mais beaucoup de consultants indépendants ne proposent pas d’offre
et se contentent de communiquer un tarif journalier ou horaire. Pour vous démarquer des
autres freelances, construisez votre propre panel d’offres qui vous permettra de convaincre
plus facilement les prospects. Ce sera aussi une manière de mieux cadrer vos missions.

• Participer à des salons professionnels :

Les salons professionnels sont une excellente façon pour rencontrer de nouveaux prospects
et de se faire connaitre. A l’issue d’une rencontre fortuite, le salarié porté peut tout à fait
décrocher une entrevue voire une mission.

• Être secondé par une société de portage salarial :

En devenant consultant indépendant, le salarié porté peut bénéficier de l’aide de l’entreprise
de portage qu’il a intégrée. Elle peut lui proposer des formations pour assimiler les méthodes
de démarchage commercial.

• Décrocher une mission :

La prospection a fonctionné et l’objectif est désormais de décrocher la mission qui a été
proposée au salarié porté. Il est indispensable que celui-ci se prépare minutieusement à son
rendez-vous.
En premier temps, se renseigner sur l’entreprise est le minimum attendu. Ensuite, il est utile
que le salarié porté liste tous les points qu’il souhaite aborder avec son interlocuteur, pour être
certain de ne rien oublier. Citons par exemple, les objectifs à atteindre, le planning de travail,
le tarif journalier et les conditions de paiement. Bien préparée, la négociation n’en sera que
plus aisée.
Se lancer en tant qu’indépendant ne s’improvise pas. A la différence d’un salarié, le consultant
en portage salarial ne disposera pas d’une rémunération fixe tous les mois. Pour générer des
revenus réguliers, il doit sans cesse être à l’écoute d’opportunité et être visible pour décrocher
des missions.

Comment reconnaître une mission longue ?

Avec de l’expérience, un freelance peut reconnaître plus facilement qu’il s’agit
potentiellement d’une mission longue. De votre côté, à partir de l’expression du besoin, de
votre questionnement, vous pouvez détecter qu’il y a un “après” potentiel. Dans votre note
d’orientation, suite au premier rendez-vous, vous pouvez lui apporter une vision moyen ou
long terme. Pour cela, mettez en avant ce que vous pouvez faire pour la mission initiale, mais
aussi votre capacité de suivi et la continuité du projet que vous pouvez assurer.
Vous pouvez aussi, à partir du besoin initial décrit par votre client, percevoir qu’un
engagement long terme serait stratégique et en parler avec lui pour vous positionner.
Pratiques/Conseils efficaces sur les places de marché :
Centraliser ses informations dans un document
Mettre à jour ses profils à chaque nouvelle expérience
Soigner ses prises de contact
Maîtriser son e-réputation
Ne pas se brader

En conclusion :

Vous l’aurez compris, vendre est au cœur de l’activité de freelance ! Gardez toujours en
mémoire que votre pitch commercial ne doit pas être un résumé de votre parcours et de vos
compétences. Comme nous l’avons vu ensemble, vous devez plutôt présenter une vitrine de
toutes les valeurs ajoutées que vous pouvez apporter à vos clients.